Mon histoire

Virginie et les chevaux

Je suis Virginie, psychopraticienne et équithérapeute et maman d’un jeune garcon nommé Sacha.

Ma pratique est basée sur le respect du cheval, sur l’écoute, la souplesse, l’adaptation et la confiance. Chaque personne est différente, et la posture du thérapeute doit être parfaitement adaptée à son client. Je laisse les personnes trouver leurs place, prendre leur marque et j’observe afin d’offrir un accompagnement le plus adapté et le plus confortable possible. Mon rôle est d’accompagner mes clients à puiser en eux les ressources dont ils ont besoin et dont eux seuls ont la clé. Je les écoute, je les guide et je mets en place les outils nécessaires. Le cheval est alors le média entre la thérapeute et le client.

Depuis toute petite je suis très proche des animaux, je me suis toujours sentie à ma place à leurs côtés. Petite je passais déjà des heures à confier mes secrets à mon chien et à aller rendre visite au petit cheval blanc qui vivait près de chez moi.

Sensible et philanthrope, je suis intimement convaincue de la bonté des hommes, et persuadée de la capacité des humains de s’entre aider et se soutenir. J’ai toujours été celle à qui on se confie, celle vers qui on se tourne quand parfois la vie semble trop injuste.

Très jeune et pendant longtemps, je me suis posé, comme beaucoup d’entre vous, de nombreuses questions existentielles.

Je n’ai pas su trouver les réponses tout de suite et il m’a fallu du temps pour découvrir ce qui était bon pour moi et quel était le chemin de vie qui m’attendait afin d’être alignée avec mes valeurs et mes attentes.

J’ai connu un début de vie compliqué et douloureux, jusqu’a l’âge d’adulte. Seule face à mes combats, je trouvais le réconfort auprès des animaux. Je ne trouvais pas vraiment ma place dans ce monde, je me sentais différente, je savais que les animaux feraient partie intégrante de ma vie, mais je ne savais pas encore comment.

Mais la vie est ainsi, il faut suivre les normes imposées par l’éducation, la société, il faut travailler. J’ai donc été commerciale, responsable commerciale puis chargée de clientèle particuliers en banque, pendant près de 15 ans. Mon travail me plaisait, mais je sentais que mon rôle était ailleurs.

Je me suis rapprochée de chevaux, j’ai pratiqué l’équitation dans plusieurs centres équestres. Au delà du plaisir de monter à cheval, ce que j’aimais par dessus tout c’était passer du temps avec les chevaux, m’en occuper et surtout m’épanouir dans une relation fusionnelle avec eux. J’ai alors compris que j’aimais les chevaux plus que je n’aimais l’équitation. J’ai eu mon premier cheval en 2014, Sullivan, un poulain de 9 mois que j’ai moi même éduqué. Puis je me suis tourné vers l’équitation western et surtout l’éthologie, qui a pour but l’étude de la vie du cheval dans son milieu naturel. J’ai découvert alors ce qui me ressemblait, comprendre les chevaux et apprendre leur « langage ». J’ai été formée par un comportementaliste équin, un véritable homme cheval, un « chuchoteur » qui m’a enseigné le travail à pied du cheval et l’éthologie.

Après avoir souffert de violentes attaques de paniques et de problèmes de santé, j’ai pris conscience qu’il était temps de changer de vie. Au contact des chevaux, mes angoisses, mes peurs disparaissaient. Après avoir consulté tout un tas de spécialistes afin d’apaiser mes angoisses et mes démons, se sont finalement les chevaux qui m’ont aidée.

C’est ainsi que j’ai écouté mon intuition est mes aspirations profondes, j’ai délaissé mon bureau et la banque pour me consacrer à l’aide et à l’accompagnement par le cheval. Je souhaitais offrir à d’autres personnes ce qui a fonctionné pour moi. Fascinée par le fonctionnement du cerveau humain, ses ressources et potentiels infinis ainsi que par les relations humaines, j’ai suivi une formation d’un an en Normandie en médiation équine, en équithérapie et en thérapie brève dans une école de thérapie dirigée par une psychologue et équithérapeute. Qualifiée depuis 2020, je me suis également formée à la relaxation, à l’hypnose et la programmation neuro linguistique (PNL) ainsi qu’aux troubles du neuro développement.

Equi-Harmonie est né en juillet 2020.